Le Projet E.P.R. (7/10)

(Lire ici la précédente partie du projet EPR) Le succès de l’opération « Eté Perpétuellement Radieux » comme l’avaient baptisée ses promoteurs, dépassa de loin toutes leurs espérances raisonnables : la canicule qui s’abattit cet été-là sur l’ouest de l’Europe, accompagnée d’une sècheresse terrible, fit des ravages dans les rivières, qu’elles vidèrent, et dans les troupeaux, qu’elles décimèrent,… Lire la suite Le Projet E.P.R. (7/10)

Le Projet E.P.R. (6/10)

(Lire ici la précédente partie du Projet EPR) L’été passa, puis l’automne. Ferdinand, qui s’était imaginé que la construction de la machine destinée à enrayer le refroidissement climatique débuterait immédiatement après la soirée chez Kerbrolec, ne se tenait plus d’impatience. Il téléphonait toutes les semaines à son ami breton, qui lui répondait simplement que tout… Lire la suite Le Projet E.P.R. (6/10)

Le Projet E.P.R. (5/10)

(Lire ici la précédente partie du Projet EPR) Une ou deux fois par an, en général dans un café parisien, Perlochon retrouvait Kerbrolec, à qui il faisait part de ses maigres avancées. Le Breton ne montrait jamais de signe d’impatience. Il rassurait Ferdinand : – Nous avons le temps. Vous y arriverez j’en suis sûr. Personne… Lire la suite Le Projet E.P.R. (5/10)

Le Projet E.P.R. (4/10)

(Lire ici la précédente partie du Projet EPR) Le travail se révéla plus compliqué que ne l’avait escompté Ferdinand : les notes de son père étaient par endroits obscures, vraisemblablement lacunaires, et il utilisait un tableau des éléments périodiques différent de celui auquel était habitué son fils, qui par ailleurs avait un travail considérable à fournir… Lire la suite Le Projet E.P.R. (4/10)

Le Projet E.P.R. (3/10)

(Lire ici la précédente partie du Projet EPR) Madame Perlochon ne revint chez elle qu’après l’heure de l’apéritif, ayant rencontré Madame Trochu chez Madame Brulotte. Elle trouva Ferdinand dans le bureau de son père, penché sur les papiers laissés par ce dernier. Absorbé dans sa lecture, il ne leva même pas la tête lorsqu’elle passa… Lire la suite Le Projet E.P.R. (3/10)

Le Projet E.P.R. (2/10)

(Lire ici la première partie du Projet EPR) C’est en mai 1954 que le jeune ingénieur physicien qu’était alors Perlochon reçut la visite qui devait un demi-siècle plus tard sceller son destin. Tout juste revenu d’Algérie où il effectuait une mission pour le compte du Commissariat à l’énergie atomique (CEA), il avait obtenu quelques semaines… Lire la suite Le Projet E.P.R. (2/10)

Le Projet E.P.R. (1/10)

Un ethnologue extraterrestre, s’il devait fournir à l’occasion par exemple d’un colloque sur les difficultés que pose aux populations autochtones le fait de résider sur une planète à réchauffement rapide, un rapport succinct sur les aspects les plus significatifs de la pensée humaine depuis deux siècles, pourrait difficilement ne pas citer la croyance en un… Lire la suite Le Projet E.P.R. (1/10)

La machine à beau temps d’Augustin Perlochon (3/3)

(Lire ici la première partie de l'histoire de la machine à beau temps d'Augustin Perlochon et ici la deuxième partie.) De la machine de Perlochon, qui avait été pulvérisée par la déflagration (vraisemblablement provoquée par l'entrée en contact du mélange qu'elle contenait avec le résidu semi-gazeux de celui qu'elle avait expulsé), on ne retrouva rien.… Lire la suite La machine à beau temps d’Augustin Perlochon (3/3)

La machine à beau temps d’Augustin Perlochon (2/3)

(Lire ici la première partie de l'histoire de la machine à beau temps d'Augustin Perlochon) Deux mois plus tard fut annoncé au Journal Officiel le changement de l'intitulé du Ministère de l'Instruction publique et des Beaux-arts, qui devenait le Ministère de l'Instruction publique, des Beaux-arts et des Inventions intéressant la Défense nationale. Ce n'était pas… Lire la suite La machine à beau temps d’Augustin Perlochon (2/3)

La machine à beau temps d’Augustin Perlochon (1/3)

Parmi les spectacles insolites qui se présentent aux abords des routes qu'empruntent les automobilistes et que la plupart du temps ils ne remarquent pas, faute de tourner un instant la tête (ce que nous ne songeons pas à leur reprocher, bien au contraire) figure assurément l'énorme hangar en béton armé d'Écausseville dans la Manche, dont… Lire la suite La machine à beau temps d’Augustin Perlochon (1/3)