Les Aventures du chevalier Ripolain de Ruaudain IV.2

(page précédente) II. Après avoir longtemps galopé, Goguenar le Hardi permit à son cheval de ralentir sa course car s’il avait continué à cette allure à coup sûr il l’eut crevé. Sachez que le chevalier était encore troublé dans son esprit. Souvent il tournait la tête pour voir si point n’était suivi par la vilaine… Lire la suite Les Aventures du chevalier Ripolain de Ruaudain IV.2

Les Aventures du chevalier Ripolain de Ruaudain IV.1

(page précédente) I. Tout le jour Goguenar poursuivit sa route sans rencontrer d’aventures dignes d’être racontées. Il songeait ses songes et de temps à autre pour varier les plaisirs il chantait ses chansons, si bien qu’aucun souci n’assombrissait son esprit. Aux environs de vêpres il parvint à un endroit où la forêt s’éclaircissait. Il n’y… Lire la suite Les Aventures du chevalier Ripolain de Ruaudain IV.1

Les Aventures du chevalier Ripolain de Ruaudain III, 4

(page précédente) IV. Goguenar et Ripolain reprirent leur route. Ils traversèrent la rivière sur le petit pont et cheminèrent quelque temps en devisant agréablement. Goguenar pressait Ripolain de venir avec lui jusqu’au royaume de Logres, pour ce qu’il sentait bien que son compagnon n’était guère convaincu qu’il lui fallût se rendre en si lointaine contrée… Lire la suite Les Aventures du chevalier Ripolain de Ruaudain III, 4

Les Aventures du chevalier Ripolain de Ruaudain III, 3

(page précédente) III. Ripolain était bien aise que Bolos fut parti, car il en goûtait davantage la compagnie de Goguenar, qu’il prisait fort. Il ne désirait rien tant que lui complaire. Aussi résolut-il de ne plus parler de Lamorat de Galles. ‒ Vous semblez vouer une grande admiration à messire Gauvain, lança-t-il. ‒ Ah ! chevalier,… Lire la suite Les Aventures du chevalier Ripolain de Ruaudain III, 3

Les Aventures du chevalier Ripolain de Ruaudain III, 2

(page précédente) II. Tout pendant qu’ils cheminaient, Goguenar parlait tout seul car ni Bolos ni Ripolain n’avaient le cœur à discourir. Le trot de leurs chevaux remuait en leurs esprits de sombres pensers ainsi que des matières plus sombres encore dans leurs boyaux. Aussi nul ne doit s’étonner s’ils restaient muets. ‒ N’allez pas croire,… Lire la suite Les Aventures du chevalier Ripolain de Ruaudain III, 2

Les Aventures du chevalier Ripolain de Ruaudain III.1

(page précédente) Chapitre III I. Le lendemain quand Ripolain se leva le soleil était déjà haut dans le ciel. Il était encore plus fatigué que la veille car il n’avait pas bien dormi. Sans doute son estomac ne s’était pas réchauffé autant qu’il aurait dû parce que le chevalier sentait son ventre gonflé sous le… Lire la suite Les Aventures du chevalier Ripolain de Ruaudain III.1

Les Aventures du chevalier Ripolain II, 4

(page précédente) IV. Lorsque le seigneur des lieux aperçut Ripolain qui s’en venait sur le chemin, il envoya ses serviteurs pour l’inviter à demeurer chez lui pour la nuit. Car ce seigneur avait lui-même un fils qui était chevalier, et c’est pourquoi il faisait bon accueil à tous les chevaliers de passage car il les… Lire la suite Les Aventures du chevalier Ripolain II, 4

Les Aventures du chevalier Ripolain II, 2-3

(page précédente) II. Le nouveau chevalier avançait sur le chemin qui s’enfonçait dans la forêt de Boudain sans rien voir ni devant ni autour de lui, car sachez que son regard était perdu dans ses pensées. Il ne parvenait à les détacher de sa sœur et du baiser qu’elle lui avait donné, et il n’en… Lire la suite Les Aventures du chevalier Ripolain II, 2-3

Les Aventures du chevalier Ripolain de Ruaudain II.1

(page précédente) Chapitre II. I. Le comte avait mis à la disposition de Ripolain un bon cheval de son écurie, qui trottait avec nonchalance sur le chemin. Le nouveau chevalier gardait la tête baissée, parce qu’il était triste de quitter les siens et parce qu’il était fatigué. L’histoire que lui avait racontée son père avait… Lire la suite Les Aventures du chevalier Ripolain de Ruaudain II.1

Les Aventures du chevalier Ripolain I. 3-4 (seconde partie)

(page précédente) Le comte s’en fut sans tarder et courut le plus vite que lui permît son état. Accroupi au-dessus de son pot, ahanant dans l’effort, gémissant dans la délivrance, il méditait presque aussi fort qu’il poussait à l’histoire qu’il racontait à son fils. Il en était bien content, même si elle était plus longue… Lire la suite Les Aventures du chevalier Ripolain I. 3-4 (seconde partie)